La Terreur en fictions

Illustration pour "Quatrevingt-treize" dans l'Edition Hugues, 1876

Rencontre avec Paul Kompanietz autour de son livre Les Romans de la Terreur. L’invention d’un imaginaire (1793-1874), Classiques Garnier, 2021 (https://classiques-garnier.com/les-romans-de-la-terreur-l-invention-d-un-imaginaire-1793-1874.html)

Vendredi 13 mai de 14h à 16h

Bibliothèque Jacques-Seebacher
Université Paris Cité – Grands Moulin
5 rue Thomas Mann – 75013 Paris
Escalier A, deuxième étage

Comment le roman a-t-il contribué à produire les imaginaires de la Terreur ? Pour en discuter avec Paul Kompanietz (professeur de lettres en Première supérieure au lycée du Parc à Lyon), nous suivrons le parcours suivant :

  1. À l’origine de ce livre : la notion d’imaginaire et le défi d’un voyage au long cours.
  2. L’invention de la Terreur : Thermidor et au-delà.
  3. « Le passé change avec le présent » (Guizot) : relectures du passé.
  4. Écrire et penser l’Histoire : les voies/voix du roman.
  5. Fictions obliques : le cas Chateaubriand
  6. Échos européens : une tradition française ?

Entrée libre. Lien de visioconférence sur demande.

Séminaire organisé par Florence Lotterie, Sophie Lucet et Olivier Ritz.

Image à la une : Fortuné Louis Méaulle, illustration pour Quatrevingt-treize de Victor Hugo dans l’Edition Hugues, 1876 (détail). Sur Paris Musées.



Citer ce billet
Olivier Ritz (2022, 28 avril). La Terreur en fictions. IMAREV 18-21. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q3vk

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search